En octobre 2012 et à l’initiative de Christine Kelly, Présidente de la mission Sports, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) menait une étude sur la représentation du sport féminin.

Les résultats étaient sans appel puisque cette expérience a démontré que les compétitions féminines ne représentaient alors que 7% de l’ensemble des diffusions. 

ImpressionC’est ainsi que le CSA, en collaboration avec l’association Femix’Sports, les secrétariats d’Etat aux sports et aux droits des femmes ainsi que le Comité national olympique et sportif français, organise aujourd’hui la seconde édition des 24 heures du sport féminin (la première ayant eu lieu en 2014).

Cette mobilisation dont l’objectif est de médiatiser les compétitions sportives féminines aura bien entendu lieu dans les médias mais des actions locales sont également organisées.

Les sportives de haut-niveau sont mobilisées, la liste des ambassadrices comprend notamment :

Laura Georges, footballeuse guadeloupéenne évoluant au PSG et ayant à son actif 156 sélections et 6 buts en équipe nationale. Elle est également ambassadrice du programme de développement du football féminin de l’UEFA.

Sandrine Gruda, basketteuse martiniquaise évoluant à l’Ekaterinbourg Club (Russie).  Elle est également vice-championne Olympique en 2012 et finaliste du championnat d’Europe en 2013.

Nodjialem Myaro, ancienne handballeuse d’origine tchadienne. Championne du monde 2003, Présidente de la Ligue nationale de handball, vice-présidente de la Fédération française de handball.

Si le sport féminin concerne toutes les championnes qu’elles participent aux compétitions pour personnes valides ou pour personnes handicapées, il concerne également les amatrices.

Il s’agit d’un moyen d’expression et de bien-être. De nombreuses disciplines sont proposées afin que chacune puisse trouver celle qui convient à ses envies et à ses besoins (avec des adaptations parfois nécessaires) et si les conditions d’exercice ne sont pas toujours accessibles à toutes (freins culturels ou personnels, infrastructures…) il ne faut pas hésiter à nous mobiliser pour partager nos passions et les faire évoluer.

Mandy François-Elie, athlète d’origine martiniquaise. Médaille d’or olympique du 100 mètres, Championne du monde du 100 et du 200 mètres.

Ladies’ Turn : pour l’organisation d’un tournoi de football féminin au Sénégal

Toujours dans le cadre de la promotion du sport féminin, Arte diffuse actuellement le film Danbé, la tête haute qui met en images l’autobiographie d’Aya Cissoko, boxeuse d’origine malienne.

Championne du monde boxe française et anglaise, elle a du mettre un terme à son exceptionnelle carrière après une fracture des cervicales pour entamer un autre parcours tout aussi exceptionnel en intégrant l’école Sciences Po et en devenant autrice.

Pour terminer cet article, je ne peux m’empêcher de partager cette e-x-t-r-a-o-r-d-i-n-a-i-r-e remontée de la sprinteuse d’origine ivoirienne Floria Gueï lors du relais 4*400 mètres des Championnats d’Europe d’Athlétisme de 2014.

sources

Le sport féminin à la télévision, CSA (2013)

Les 24 heures du sport féminin : pour donner des elles au sport –  Fémix’Sports

Ambassadeurs et ambassadrices des 24 heures du sport féminin 2015 – Fémixsports

Trophées Fémix’Sports 2015

Danbé, la tête haute – Arte