Euzhan Palcy, photo Wikipedia
Euzhan Palcy, photo Wikipedia

Nous avons appris ces derniers jours le décès de l’écrivain sud africain anti-apartheid André Brink.

Son roman  » Une saison blanche et sèche » avait été porté à l’écran par Euzhan Palcy qui fut ainsi la première réalisatrice noire à être produite par un studio hollywoodien.

Mon cher André, merci pour ta confiance et ton amitié indéfectibles au cours de toutes ces années.

Je garde le grand souvenir de cette projection d’ « Une Saison Blanche et Sèche » en Martinique où tu as réalisé deux de tes rêves les plus chers : Assister à une projection du film avec un public noir et c’est en Martinique tu en as fait l’ultime expérience.

lire le texte complet sur le compte Facebook d’Euzhan Palcy

 

 

 

 

 

 

 

« Une saison blanche et sèche  » est le second film d’Euzhan Palcy, le premier étant  » Rue Case-Nègre « , adaptation du roman de Joseph Zobel, qui dépeint la situation des martiniquais noirs dans les années 30.

La réalisatrice a été également réalisé et produit le téléfilm  » Le combat de Ruby Bridges  » qui met en scène la vie de celle qui fut la première enfant noire américaine à intégrer une école pour enfants blancs. C’était en 1960 et les Etats-Unis étaient encore en pleine ségrégation.

Ruby Bridges

 

sources

Euzhan Palcy, cinéaste: « J’ai une vie riche… », Outremer le mag

Biographie d’Euzhan Palcy, Africulture

Archives d’Outre-mer – 1989, interview de la réalisatrice martiniquaise Euzhan Palcy (2e partie), Outre-mer 1ere

Euzhan Palcy, réalisatrice d’une saison blanche et sèche, par @Mrsxroots

Afrique du Sud: décès d’André Brink, écrivain engagé contre l’apartheid, L’Obs